top of page

La motivation au travail - partie 1

La question de la motivation au travail est devenue essentielle pour les chefs d'entreprise ou les managers. En effet, les difficultés à maintenir les salariés en poste nécessitent pour chacun de se poser la question de la motivation au travail.

 

Qu’est-ce que la motivation ?

Sans faire un cours théorique sur les types de motivation au travail, il faut juste retenir que l’ on peut distinguer 2 grandes sources de motivation : la motivation intrinsèque qui correspond à la motivation de chacun et chacune, et la motivation extrinsèque, qui sera favorisée par un ensemble d'éléments venant de l'extérieur.


Bien qu'un peu simpliste, cette dichotomie vous permet de prendre conscience qu’en tant qu’employeur, et malgré tous les efforts que vous pourrez faire, vous ne serez pas en mesure d’agir sur la motivation intrinsèque. En revanche, force est de constater que même pour des salariés dotés d'une très forte motivation intrinsèque, des événements extérieurs majeurs ou une somme d'événements peuvent venir à un moment donné venir faire « ripper, le moteur interne. »

Mais une part importante de la motivation relève de facteurs externes sur lesquels vous allez pouvoir agir pour maintenir cette motivation sur la durée.


2 remarques préalables.

Un des objectifs souvent avoué des entretiens d'évaluation est de mesurer la motivation de votre candidat. Or, je rappelle qu'il est absolument inutile d’en faire un critère de sélection car elle peut chuter du jour au lendemain pour des raisons qui vous serons peut-être étrangères.

Nous allons aborder les différents leviers sur lesquels vous pouvez agir. Cependant, et c'est la difficulté de tout manager ou chef d'entreprise, il faut bien avoir à l’esprit que chaque salarié est différent. Ce qui veut dire que, au-delà de la diversité des leviers, il faudra que vous vous attachiez à mieux comprendre la personne que vous avez en face pour vous adapter à ses propres besoins.


Les différentes sources de motivation :

La politique de rémunération.

Lorsqu’on évoque la motivation au travail, il vient assez rapidement à l'esprit que dans le contexte économique actuel la rémunération représente un levier majeur. Ce n'est pas faux et j'ai déjà entendu une chef d'entreprise me donner comme exemple, avec beaucoup de tristesse, le départ d'un de ses salariés pour 50€ de plus chez son voisin. Pourtant, au-delà du salaire, il est important de réfléchir à une politique de rémunération qui soit juste, mais surtout incitative. Je constate aussi que dans certaines conditions, des chefs d'entreprise rémunèrent mieux leurs salariés, sans véritable contre partie supplémentaire et surtout sans que cela règle les problèmes rencontrés.


Le contenu du travail et les moyens alloués.

Comment organiser le travail et les différentes tâches à réaliser de manière que cela reste toujours un plaisir pour votre personnel ? La réponse est bien sûr multiple et fonction des types de postes. Les tâches sont-elles répétitives ou variées ? A l'échelle de la journée, de la semaine ou de l'année ? Le travail s'effectue assis, debout, en mouvement ?


Au-delà du travail lui-même, les moyens que vous allez donner à votre salarié conditionneront l'envie qu'il aura de le faire. Est-ce qu'il conduit le tracteur antique ou le dernier arrivé climatisé avec le GPS ? Est-ce que la chaîne de conditionnement sur laquelle il travaille, par exemple, tombe régulièrement en panne et rend le travail stressant car il faut respecter les délais ? Est-ce que l'accès au réseau informatique et à Internet est suffisamment fluide ? Est-ce qu’un minimum de procédure cadre le dit travail ou chacun fait-il comme il veut ?


Là encore, la tolérance de chaque salarié pourra être différente : quand un salarié s'accommodera d'un travail répétitif parce qu'il adore le cadre et ne supporte pas la nouveauté, un autre quittera rapidement le poste pour trouver quelque chose de plus varié.


Lorsque je réalise des audits dans les entreprises, je me rends compte à quel point cette notion de contenu de travail et de moyens alloués est insuffisamment traitée par les responsables.


La santé et la sécurité au travail.

Cette notion est en lien avec la qualité des moyens alloués au travail, certes, mais pas que.. Qui a envie de travailler dans des conditions qui le mettrait en danger ? Aujourd'hui, la porte d'entrée dans ce sujet dans les entreprises est le document unique d'évaluation des risques et la formation minimum à dispenser au démarrage de poste.

Une fois ces deux documents produits, la différence essentielle sera la manière dont le responsable/le chef d'entreprise les expliquera et leur donnera de l'importance. Donner un document sans l'expliquer et en monter l'intérêt se pourra être qu'un coup d'épée dans l'eau.


Même si j'ai bien conscience que dans certains cas, il est compliqué de faire mieux et plus. Mais identifiez de petits ajustements, en lien avec les besoins propres de vos salariés, qui peuvent parfois vous sembler insignifiants mais changeront peut-être le regard que porte votre salarié sur le travail à accomplir.

 


Dans la deuxième partie nous aborderons :

✅ Le management lui-même comme source de motivation

✅ L’apprentissage et l’évolution professionnelle

✅ Le projet d’entreprise lui-même.

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page