top of page

8/Recrutement : réaliser les entretiens d'évaluation en pratiquant l'écoute active

Cette technique de communication a été initiée par le psychologue américain Carl Rogers. Elle est également appelée 🙏 écoute bienveillante. Elle exige de savoir écouter avec attention ce que l'autre a à nous dire. L'écoute active vous invite à saisir chaque détail du message, verbal ou non, de la personne qui communique avec vous. Cela permet de lui faire savoir que votre attention se focalise sur lui et que vous avez entendu et compris son message. Cette capacité d'écoute vous projette dans l'univers de l'interlocuteur. Cette façon de communiquer permet de créer un climat de confiance avec votre interlocuteur. Ainsi, il se sent libre de s'exprimer comme il l'entend, sans jugement de votre part. L'objectif de l'écoute active n'est pas de reformuler ce que la personne est face de vous vous raconte mais bien de décoder ses propos, d'en avoir une analyse plus fine. 🎯Écouter c’est accueillir la parole du candidat.😊😊 Vous devez vous centrer sur le candidat, c’est-à-dire que vous lui montrez que vous êtes attentif à son discours : vous ne consulterez pas votre téléphone (que vous mettrez en silencieux) ou votre ordinateur. Vous devez vous rendre physiquement disponible, ce qui veut dire que restez attentif à l’image que vous renverrez au candidat qu’on renvoie au candidat : il est très attentif à votre posture et aux signaux non-verbaux durant son exposé. Veillez donc à garder une attitude neutre durant son temps de parole. Cela permet d’éviter au candidat d’ajuster son discours en fonction de ce qu’il pense percevoir de votre pensée/jugement 📝 La posture que vous adoptez sera aussi fonction de votre prise de notes. Ainsi Je vous invite à avoir une prise de notes régulière et non pas rythmée uniquement par des choses intéressantes que le candidat pourrait dire. Cela est très déstabilisant pour un candidat de vous prendre des notes puis stopper soudainement : « est ce que j’ai dit ne l’intéresse plus ? » Vous laissez un espace de discours suffisant au candidat : vous êtes là pour faire connaissance, évaluer les compétences, et non pas poser des questions et y répondre en suivant (si si, je vous promets, cela arrive !!) Vous éviterez aussi de de lui couper la parole, bien que cela puisse s’avérer nécessaire si son discours sort du cadre de l’entretien. 🎯 Écouter c’est encourager la parole du candidat Plusieurs "techniques" sont possibles.

✅ La réitération : cela consiste à reprendre mot pour mot les propos du candidat pour l’inciter à aller plus loin dans son discours. Par exemple : « Quand vous dîtes que vous ne pourrez pas vous adapter aux horaires qui sont proposés pour ce travail, que vous lez vous dire exactement ? » ou bien « Qu’entendez-vous par je suis tout à fait capable d’animer une équipe en me faisant respecter. Pouvez-vous m’en dire un peu plus ? ✅ L’assertion : il s’agit de proposer votre propre énoncé, vous indiquez alors ce que vous avez compris de son discours. Par exemple : « Ainsi, selon vous… » ou bien « Vous semblez avoir vraiment apprécié cette expérience » Attention : vous ne devez pas confondre l’assertion avec l’interprétation. En effet, quand on s'essaye à ce genre de technique, il peut être tentant de faire un résumé de ce que l'on a entendu en y rajoutant sa propre interprétation. Cela laisse au candidat la possibilité de dire, « Non, je m'excuse, ce n'est pas du tout ça que je voulais dire » Mais vous savez que dans de telles circonstances, le candidat aura du mal à vous contredire, et vous pourrez rester sur une compréhension de ses paroles. ✅ L’interrogation : poser des questions permet de faire grandir votre compréhension d’une situation racontée. Ainsi dans ce cas de figure, vous questionnez directement le candidat sur des faits ou des sentiments. Par exemple : « Pouvez-vous m’en dire plus à ce sujet ? » ou bien « Je ne comprends pas bien, pouvez-vous m’expliquer ? »

Là aussi, j’attire votre attention sur les dérives possibles d’une interrogation trop intrusive. Il faut absolument que les questions que vous allez poser servent à la compréhension de ce que le candidat vous raconte et non pas servent une simple curiosité. Ensuite, vous vous souvenez des questions du type « Racontez-moi une fois où… ». Pour laquelle je vous ai déjà exprimé le besoin d'aller jusqu'au bout des choses pour une bonne compréhension de la situation, de ce que le candidat a mis en place pour l'affronter des résultats obtenus. 🎯 Écouter, c’est aussi accepter de se taire et de gérer correctement les silences. Chuut!! Le silence doit avoir sa place dans l’entretien, et ne doit pas être mal vécu (à moins d’être trop long !). Le silence peut signifier la réflexion, vous laissez alors quelques secondes au candidat pour réfléchir à ce qu’il va répondre. Autrement, il peut indiquer la fin d’une prise de parole, il montre alors que le candidat a terminé sa réponse. Vous jugerez alors s’il est bon de relancer pour approfondir ou de passer à une autre question. 🎯 Pendre en compte le non verbal. La communication non verbale joue un grand rôle. Elle peut venir étayer le message par la répétition ou l'accentuation des mots prononcés. De plus, les gestes peuvent compléter la communication verbale en fournissant une information supplémentaire. voici les éléments de la communication non verbale. 📢 La voix La voix est un élément-clé dans la communication non verbale. C'est le vecteur de la communication verbale et donc des mots, mais également un miroir des émotions. Au simple son de la voix, il est possible de déterminer si un individu est enjoué, stressé, nerveux ou même sourit. Cela se caractérise notamment par l'intonation de la voix, qui donne vie et sens aux mots. Le ton employé lors d'une conversation va tout d'abord définir la relation que l'interlocuteur souhaite établir. Lorsqu'il est froid et coupant, il induit de la distance. Au contraire, un ton chaleureux génère le rapprochement des individus. 🤷‍♀️Les gestes et l'attitude La gestuelle et la posture incarnent des messages inconscients sur la personnalité et l'identité d'un individu. La posture qu'adopte un individu envoie des signaux à son interlocuteur. Incliner la tête, croiser les jambes ou les mains, avoir le haut du corps droit sont autant de messages reflétant les intentions intérieures. Par exemple, les bras croisés font référence à une attitude fermée. À contrario, un dos bien droit et des mains contrôlées sont le reflet d'une confiance en soi. De plus, la gestuelle traduit des informations sur l'état émotionnel dans lequel se trouve un individu. Par exemple, le simple fait de se frotter le nez ou de se passer la main dans les cheveux peut être le signe d'une anxiété ou d'un mensonge. Alors qu'adopter des mouvements plutôt lents et maîtrisés marque une certaine aise Le regard🙄 En communication non verbale, le regard permet de transmettre de nombreuses informations. Il peut être fixe, fuyant, distrait, tourné vers le haut ou le bas, rieur, sombre. Selon l'état émotionnel, les yeux contribuent à appuyer les messages oraux. Un simple contact visuel exprime parfois beaucoup plus qu'un échange oral. Il joue un rôle dans les relations : un regard trop appuyé peut mettre l'autre dans une situation de malaise ou à l'inverse, regarder de manière bienveillante participe à introduire une relation de confiance. Les expressions du visage 🤗 La communication non verbale s'appuie aussi sur les expressions faciales et les mimiques. Comme faire la moue, un sourire de coin, un sourcil qui se relève, un front plissé. Elles peuvent être volontaires, mais sont souvent inconscientes. Ces expressions de visage sont des réactions d'émotions face à des situations. Elles peuvent soit renforcer le message oral ou complétement le modifier. L'espace et la distance --------------------------------- La manière dont l'espace est occupé détermine l'aisance d'une personne. Par exemple, un individu très à l'aise aura tendance à monopoliser l'espace qui l'entoure, réduire la distance entre ses interlocuteurs. À l'inverse, une personne plutôt réservée restera plus à l'écart et introduira une certaine distance lors de ses échanges sociaux.


S'il n'y avait qu'une seule technique de communication à retenir, ce serait celle ci, avec la prise ne copte du non verbal. L'occasion de rappeler, que "la com", c'est tout sauf facile. Il s'agit d'une véritable compétence.
4 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page